Saadia Slaoui Bennani dresse le bilan des stratégies pour l’égalité professionnelle (Interview)

Dresser le bilan de la situation professionnelle des femmes au Maroc et échanger autour des leviers à activer pour renforcer durablement la stratégie des entreprises en matière de promotion de l’égalité professionnelle homme/femme sont au cœur de l’action de la Commission Entreprise Responsable et Citoyenne (CERC). Sa présidente Saadia Slaoui Bennani revient sur ce qui a été fait pendant la pandémie et la situation des femmes à l’heure actuelle.

Quel a été l’impact de la crise de la pandémie Covid-19 sur les Marocaines ?

La pandémie a eu un impact considérable sur le marché de l’emploi dans son ensemble. En effet, l’économie nationale a perdu 581.000 postes d’emploi entre le 3ème trimestre de 2019 et la même période de 2020. La crise est toutefois venue creuser les écarts existants entre les sexes et a fait ressortir les inégalités structurelles qui existent dans tous les domaines, depuis la santé et l’économie jusqu’à la sécurité et la protection sociale. D’après une récente note du Haut-Commissariat au Plan (HCP) :

– Le taux d’emploi des femmes a diminué de 2 points en pourcentage entre les deuxièmes trimestres de 2019 et de 2020, pour afficher 17,5%, contre 19,5% une année auparavant ;

– Sur une population active occupée d’environ 10,5 millions, le nombre de femmes actives occupées a atteint environ 2,4 millions pendant le deuxième trimestre de l’année 2020, soit une baisse de 230.000 postes d’emploi (-9%) par rapport à 2019.

En ces moments de crise sanitaire, les mesures prises par les autorités pour la contrer, telles que le confinement, empêchent beaucoup de femmes travailleuses dont un nombre non négligeable exerçant dans le secteur informel, de réaliser leurs activités économiques. Il est à noter qu’ONU Femmes Maroc souligne que bon nombre de femmes risquent sérieusement d’être expulsées du marché du travail à cause de la fermeture des écoles qui ne leur permet pas de concilier entre la vie professionnelle et la vie privée.

En outre, la concentration de femmes dans des secteurs très touchés par la crise, comme l’agriculture et les services, a considérablement exacerbé cette situation, sans oublier leur forte présence dans des fonctions et métiers en première ligne de lutte face à la Covid-19 (personnel médical, fonctionnaire du secteur social).

Quelles ont été les actions mises en avant par la Commission Entreprise Responsable et Citoyenne (CERC), en faveur des femmes au cours de cette période ?

La CGEM, à travers la CERC, a lancé une initiative appelée “actions citoyennes”. Celle-ci permet aux entreprises de partager les bonnes pratiques pour faire face à la pandémie afin de créer un effet d’émulation et de partage. Nous pouvons citer à titre d’exemple les actions menées par les entreprises en termes d’organisation du travail en mettant en place une flexibilité permettant aux femmes de mieux concilier entre la vie professionnelle et la vie privée.

Une enquête a été également menée en partenariat avec la Société financière internationale (IFC) auprès d’une sélection d’entreprises labellisées afin d’identifier les besoins et les priorités des entreprises en matière de promotion de l’emploi des femmes et d’adapter une série de webinaires en conséquence. Le but de ce travail est de mettre en place une plateforme de peer-learning pour échanger autour des sujets relatifs à la promotion de l’employabilité des femmes dans le secteur privé. Dans ce sens, un Webinaire sous le thème “Promotion de la diversité des genres en entreprises” a été organisé le 25 novembre et constitue le premier d’une longue série qui permettra d’atteindre les objectifs escomptés.

D’autre part, une séance de travail interactive a été organisée par la CERC et ONU Femmes pour échanger sur les moyens à déployer pour permettre aux femmes de participer pleinement à la vie économique. Cette séance de travail a connu la participation des membres du comité d’attribution du Label RSE et des représentants d’entreprises labellisées.

Par ailleurs, une série de Webinaires sur le e-commerce ont été organisés à l’attention des femmes entrepreneurs marocaines, notamment sur des sujets tels que l’amélioration de la visibilité en ligne, la transformation d’un magasin physique en magasin numérique, l’accès aux marchés internationaux, le ciblage et le marketing intégré, la logistique.

Au niveau de la Confédération, le principe de l’égalité des chances homme-femme est central dans sa réflexion et son action depuis de nombreuses années. En effet, la Charte de responsabilité sociétale de la Confédération, mise en place en 2006, place la question de la diversité et de l’égalité Homme/Femme expressément parmi ses objectifs. 

[Interview avec le magazine Femmes du Maroc]

Menu